Les ressources juridiques gratuites pour préparer le concours de l’ENM

Salut à toutes et à tous !

Lorsque l’on s’attelle à la préparation d’un concours – et pas forcément celui d’entrée à l’ENM d’ailleurs -, on a le réflexe de tout bon étudiant pétri par des années d’université : se jeter à corps perdu dans la lecture/surlignage/ingurgitation/régurgitation d’un ou plusieurs manuels canoniques consacrés aux matières des épreuves. Je n’ai pas dérogé à la règle en me préparant il y a quelques années maintenant, et je vous ai d’ailleurs suggéré la lecture de ceux que j’avais utilisés dans ces petits articles-ci.

Si le manuel ou le polycopié de classe prépa restent les deux principaux outils pour se préparer convenablement au concours d’entrée à l’ENM, un troisième instrument est bien trop souvent ignoré des candidats alors qu’il peut constituer un complément pratique et utile de vos révisions. Je veux bien sûr parler des ressources juridiques disponibles en ligne, sur le ouèbe, gratuitement et à seule portée de clic

Loin de moi l’idée de sous-entendre qu’il serait possible de se préparer uniquement avec des sites et des vidéos, et que vous devriez utiliser votre « Cornu » pour allumer le barbecue estival. Mais il serait dommage de négliger des contenus novateurs, bien ficelés et bien pensés, qui peuvent asseoir définitivement votre compréhension de certaines notions ou préciser des aspects sur lesquels vous n’étiez pas tout à fait au point. Ce serait d’autant plus dommage qu’à l’heure où de petits malins et malines ont senti le filon et cherchent à vendre des packs « Intégrer l’ENM en 15 fiches » à des candidats sur-stressés, cela ne coûte qu’un clic : comme on disait à l’époque des skyblogs, « si ça ne vous plaît pas, c’est la petite croix en haut à droite ».

Que vous suiviez une prépa ou un IEJ, notamment si vous avez peu voire pas de cours « physiques » ; que vous cherchiez à réactiver vos fondamentaux en vue de la préparation du concours complémentaire, des entretiens d’admission au titre de l’article 18-1 ou de l’intégration directe ; que vous prépariez d’autres concours juridiques (DPIP/CPIP, greffier, PJJ…) ou même l’examen du CRFPA ; ou encore que vous soyez auditeur ou auditrice en crise existentielle à l’approche des épreuves de fin de scolarité et de fin d’études : jetez un coup d’œil à ce qui va suivre.

C’est promis, toutes les banalités du type « Allez sur le site de l’ENM et sur Légifrance, c’est trop utile pour réviser ! » vous seront épargnées. Je vous présente donc les sites, vidéos et applications juridiques qui m’ont les plus été utiles durant ma préparation au concours et ma scolarité à l’ENM – et qui me le sont encore parfois au quotidien !


Les vidéos

* Les vidéos de droit civil d’Annabelle Girardet (Youtube)

Comment ne pas débuter cet article en mettant à l’honneur ces formidables vidéos, très bien conçues et archi-utiles, quoiqu’assez méconnues au regard de leur nombre de vues (pour l’instant…) ? Elles sont l’œuvre d’Annabelle Girardet, professeur de droit privé, qui vous conduira avec malice dans les méandres du droit des obligations, auquel la grande majorité de ses vidéos sont consacrées (et plus particulièrement le droit des contrats).

Des explications claires et didactiques, qui présentent également les évolutions résultant de la réforme du droit des contrats de février 2016 ; des notions d’histoire du droit et de doctrine, ainsi que des exemples concrets ; et un plan apparent sur le côté qui se déroule au fil de la vidéo : bref, c’est l’outil rêvé pour réviser rapidement une notion, particulièrement en vue de l’épreuve de cas pratique. Mention spéciale à l’explication autour de la notion de bon père de famille mise en rapport avec la responsabilité de l’infans : « l’enfant sans discernement, ce n’est pas un bon père de famille… Le bon père de famille, il ne court pas sur un muret, il ne se cache pas sous une table et ressort en faisant Hou ! ».

Chacune de ces vidéos dure entre deux et cinq minutes. Quasiment toutes les notions au programme sont abordées, des actions paulienne et oblique en passant par les pourparlers, la faute de la victime, la perte de chance, les loteries publicitaires, la restitution de l’indu… Elles ont été classées dans une playlist qui s’appelle « Droit civil L2 », mais il faut laisser son orgueil de côté et admettre l’évidence : en prépa, on reprend tout depuis la base car le concours d’entrée à l’ENM suppose une maîtrise des fondamentaux, pas de la jurisprudence de derrière les fagots.

La chaîne qui les héberge propose également des vidéo-conférences plus longues, et quelques vidéos consacrées au droit de la famille et au droit public, si cela vous intéresse. Je précise qu’il ne s’agit pas d’un contenu « de découverte » mais plutôt d’entretien des connaissances pour candidats au concours et auditeurs : elles supposent quand même de savoir un minimum de quoi on parle. Mais dès que vous disposez des rudiments du droit civil, c’est à consommer sans modération !

* Les vidéos didactiques de Jurixio (Youtube)

Plus célèbres que celles d’Annabelle Girardet (plus de 50 000 abonnés !), les vidéos du youtubeur Jurixio peuvent également vous permettre d’approfondir ou entériner vos connaissances sur des notions précises, rapidement et par la seule force du clic. Elles sont également plutôt destinées aux étudiants en droit qu’aux débutants, et suivent le même principe : une notion détaillée avec un plan apparent pour faciliter la compréhension, et un commentaire vocal (en voix-off cette fois-ci).

Je les trouve un peu moins dynamiques et précises que celles de la professeure Girardet, mais elles couvrent un champ du programme plus large, notamment le droit public. Jurixio a également conçu des vidéos de méthodologie pour la dissertation juridique et le cas pratique, bien documentées et pédagogiques, qui peuvent se révéler très utiles pour celles et ceux qui se préparent sans IEJ ou prépa. Le nombre de vidéos réalisées, tout comme d’abonné.e.s à la chaîne, est en expansion continue : nul doute que vous vous surprendrez un jour à cuire vos pâtes en écoutant une vidéo sur la distinction entre nullités absolues et relatives.


Les sites internet

* « Le droit dans tous ses états », par Aurélien Bamdé

S’il existait un Festival de Cannes du site juridique, celui d’Aurélien Bamdé (rejoint récemment par Julien Bourdoiseau) obtiendrait la Palme d’or. Ce juriste en entreprise a ni plus ni moins entrepris de proposer gratuitement des dizaines et des dizaines de fiches techniques consacrées essentiellement au droit civil (procédure, biens, contrats notamment) et au droit des affaires (commerce, sociétés, entreprises en difficulté), qui constituent visiblement les spécialités des deux auteurs – par ailleurs enseignants à la faculté.

Il s’agit d’une mine d’or inépuisable, dans laquelle magistrats et avocats civilistes vont régulièrement puiser – au moins une fois par semaine pour ma part. On trouve absolument réponse à toutes nos questions, notamment les plus pointues, avec de surcroît une mise en perspective historique et doctrinale qui permet de prendre de la hauteur sur la notion et d’éclairer la seule lecture du code. Y figurent même des modèles d’actes d’avocat, des exemples de cas pratique, des revues d’actualité juridique, des tableaux consacrés aux réformes…

Vous l’aurez compris, ce site constitue un atout précieux en complément des révisions de droit civil pour les écrits, et surtout de droit des affaires pour les oraux (si vous avez opté pour cette matière…). Ces fiches formidables, d’une complexité certaine et donc peu accessibles aux débutant.e.s, ne demandent qu’à être imprimées et ingurgitées : monsieur Bamdé vous a gracieusement épargné des heures de recopiage et de stabilotage stériles !

Une petite sélection personnelle :
l’autonomie de la volonté ;
la responsabilité contractuelle ;
théorie générale du droit : la fraude

* Le site de l’IEJ de l’Université Paris I consacré à la réforme du droit des contrats

Formidable initiative de la part des enseignants de cette université, ce site ergonomique et jôôôôli comme tout présente la réforme du droit des contrats intervenue par l’ordonnance n° 2016-131 du 10 février 2016. Suivant la nouvelle organisation du code civil (articles 1101 à 1386-1), chaque aspect de la réforme est décortiqué et analysé article par article, avec le renfort d’un utile tableau comparatif. En outre, de très bonnes vidéos (dont la liste se trouve ici) ont été réalisées par certains professeurs sur des notions telles que la réticence dolosive, la promesse unilatérale de vente ou encore l’imprévision.

* Le dictionnaire juridique de Serge Braudo

Monument des sites juridiques créé en 1996 (soit la préhistoire, à l’échelle d’Internet), cet immense répertoire de définitions est l’œuvre de Serge Braudo, conseiller honoraire (c’est-à-dire à la retraite) à la Cour d’appel de Versailles et par ailleurs docteur en droit, ancien avocat et ancien diplomate. Oubliez votre lexique Dalloz et ses deux kilos qui alourdissent votre sac déjà bien chargé : en deux clics, vous connaîtrez la définition précise d’une soulte, de la forclusion ou de la vente de gré à gré.

On est bien d’accord, ce ne sont pas des heures de fun qui s’ouvrent à vous sur ce site, peu ergonomique et au design assez vieillot (bon, au moins, ça peut s’ouvrir avec les ordinateurs Windows 98 du tribunal…). Mais on a tôt fait de se laisser porter de définition en définition et affûter ses connaissances à la lecture de cette prose, qui s’est donnée pour objectif de faire mentir Voltaire : « Chaque science, chaque étude a son jargon inintelligible, qui semble n’avoir été inventé que pour en défendre les approches ».

* Les cours de l’Université numérique juridique francophone (UNJF)

Cette plate-forme regroupe près d’une centaine de cours de droit, composés de plusieurs leçons comprenant chacune des vidéos, des schémas et un plan détaillé, et couvrant tous les domaines au programme du concours de l’ENM. L’accès au site est gratuit, mais une inscription est nécessaire, celle-ci étant réservée aux étudiants de toutes les universités de France et quelques autres établissements (les IEP, les écoles d’avocats, l’ENA…). Un véritable trésor, qui facilite grandement la préparation des candidats qui habitent loin des IEJ et des prépas – en outre-mer par exemple – et peut servir à découvrir ou redécouvrir des matières que l’on maîtrise moins (qui a dit « le droit des sûretés » ?).

5544

Ah, l’été… Un cocktail, un transat, une piscine, et une fiche de Serge Braudo sur la lettre de change…


Applications pour smartphone

* Codes 2020 et Constitution

Ces deux applications pour smartphone, créées par l’éditeur MCJ, sont extrêmement pratiques pour pouvoir passer un peu de temps supplémentaire avec vos codes préférés et votre constitution chérie. Elles sont reconnaissables sur le store Android ou Apple à leur logo orange, qui comprend une balance pour la première et un coq pour la seconde (oui, je sais…). Il s’agit de versions gratuites, qui n’incluent que le texte des différents codes reproduit de Légifrance ; la version payante propose des jurisprudences mais pas la peine d’aller jusque-là…

Très faciles d’utilisation, elles permettent de s’approprier pleinement les textes législatifs et constitutionnels en vous offrant la possibilité de les feuilleter à votre guise, dans le métro/bus/train, voire dans la salle des délibérés quand on a oublié son code papier. Sont reproduits les différents livres, titres, chapitres et sections des codes, ce qui vous fera assimiler aisément leur architecture, préalable nécessaire à un apprentissage plus approfondi des notions. Comme je l’ai déjà indiqué dans cet article, ne pas avoir bossé suffisamment à l’aide de mes codes est l’un de mes principaux regrets de prépa.

Quant au bloc de constitutionnalité, bien évidemment, ce n’est pas un secret que tout.e juriste (et même tout.e citoyen.ne) se doit de le maîtriser aussi précisément que possible. C’est impératif en vue de l’épreuve de droit public, mais aussi fort utile en culture générale et pour le grand oral…

* Dalloz Actualités

Je mentionne ici cette application bien connue des juristes, qui peut vous aider dans votre préparation à condition d’en tirer exclusivement le meilleur et de ne pas s’y noyer. Même si certain.e.s magistrat.e.s d’expérience et d’ancienneté conseillent parfois sa lecture sur les réseaux sociaux, pensant sans doute bien faire, elle n’a à première vue aucune espèce d’intérêt pour les candidats au concours. Sa version sans abonnement est très mal conçue (rubriques « à la une », « archives », « magazine » et « débats »), et il s’agit en fait d’un défilé d’articles ultra-pointus qui décourageront les plus téméraires. Exemple réel pris le jour de la rédaction de l’article : ma page d’accueil me propose « Placement sous curatelle pendant le délibéré d’appel : l’arrêt tant attendu »…

Néanmoins, en fouillant bien dans la rubrique « débats », on peut trouver quelques articles intéressants sur l’actualité judiciaire et les dernières réformes, ainsi que des tribunes d’opinion signées par des professeurs de droit ou des magistrat.e.s (ou, bien plus souvent, par un jeune avocat photographié en costume trois-pièces devant une vieille bibliothèque, lançant un regard pénétré par l’esprit de Portalis).

navy-blue-two-buttons-business-men-suit-blazer-masculino-chaleco-costume-homme-mens-suits-slim-fit

Salut à toi jeune étudiant qui prépare le concours d’entrée à l’ENM ! Savais-tu que 91% de la population mondiale ne sait pas ce qu’est la péremption d’instance ? Est-ce que tu préfères rester dans l’ignorance ou découvrir mon article sur l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Chambéry le 12 juin 1983 ? J’crois que la question elle est vite répondue…


C’est une évidence, les forçat.e.s de la prépa d’aujourd’hui préparent essentiellement le concours en utilisant un ordinateur, a minima pour prendre les cours, même si d’irréductibles gaulois.es persistent à bosser « à l’ancienne », armés de leurs stylos Bic et de leurs fiches en papier Canson. Faites une minute de silence pour nos aînés juristes, qui devaient feuilleter des revues, des classeurs, des manuels avant de trouver de quoi réviser convenablement. Aujourd’hui, plus d’excuses : un contenu gigantesque est accessible en deux clics ! Et c’est particulièrement appréciable en ce contexte de crise sanitaire…

Que cela ne crée cependant pas chez vous un stress ou une angoisse résultant de la découverte de cette manne disponible en ligne. Le premier réflexe de l’étudiant.e préparant le concours est de vouloir ingurgiter tous les matériels de révision mis à sa disposition, alors que c’est tout simplement impossible. Efforcez-vous d’adopter une attitude aussi raisonnable que celle du bon père de famille : regardez si ça vous convient ; ne les utilisez pas si cela ne vous convient pas ; et rappelez-vous que ces ressources en ligne sont uniquement un « plus ». On peut en effet intégrer l’ENM sans avoir installé la Constitution dans son smartphone ou s’être assoupi devant une vidéo sur la stipulation pour autrui…

En espérant que ces ressources d’appui puissent vous être utiles dans votre préparation, et vous mettre (ou remettre) le pied à l’étrier !

From ENM, with love


7 réflexions sur “Les ressources juridiques gratuites pour préparer le concours de l’ENM

  1. Bonsoir,
    Et merci pour votre blog très agréable à lire.
    Je souhaiterais vous poser une question sur les concours complémentaires. Est-ce possible de vous envoyer un message privé?
    Merci beaucoup.
    Bonne soirée.

    J'aime

    1. Bonjour Maud! Oui, c’est possible, mais je vous indique néanmoins que je n’y connais absolument rien et que je n’aurai malheureusement pas d’autre information à vous communiquer que celles que vous pouvez trouver en ligne sur le site de l’ENM : nous ne croisons jamais dans notre scolarité les auditeurs recrutés par concours complémentaire, qui font un passage très rapide à l’école avant de partir en stage probatoire… Bonne soirée à vous et merci ! 🙂

      J'aime

  2. MERCI ! Pour le blog et pour ces ressources dont certaines m’étaient connues et d’autre pas du tout !
    Je prépare également le concours complémentaire et je signale les podcats « esprit de justice » sur france Culture qui permettent de se familiariser avec certains enjeux ou certaines polémiques qui agitent le monde de la Justice.

    J'aime

    1. Bonjour Alice et merci de ta suggestion! Ces podcasts sont de grande qualité, mais il est dommage que l’émission se soit arrêtée en 2015… Antoine Garapon officie désormais sur une radio en ligne qu’il a contribué à créer : Amicus Radio. Bonne préparation à toi !

      J'aime

  3. Bonjour!

    je suis heureuse de voir quelques bribes sur le concours complémentaire…

    Pour certains c’est une possibilité vraiment intéressante pour se reconvertir!

    Par hasard ,si quelqu’un avait un exemple concret d’une personne autorisée à passer le concours

    grâce à une activité professionnelle dans le domaine social considérée comme particulièrement qualifiante,

    faites le moi savoir !

    (ça me permettrait de savoir si j’ai une chance ou pas en clair 😉

    Merci beaucoup pour ce site qui m’aide dans mon envie de me reconvertir!

    J'aime

Répondre à fromenmwithlove Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s